08/09/2005

Andy Goldsworthy

Author: amo@emakina.fr

Hier soir, Arte diffusait un documentaire extraordinaire sur Andy Goldsworthy, pur génie du Land Art. J’avoue être particulièrement fasciné par ses cônes, cela trouve chez moi une résonance particulière, notamment avec mon goût pour le mégalithisme. Le mur en pierres sèches qui s’enfonce en spirale dans les eaux sombres de l’Ile de Vassivière, en Limousin, c’est lui également. J’aime aussi beaucoup ce qu’il fait avec des fougères.
C’est la troisième fois que je vois ce film et l’émerveillement est intact. À un moment, Andy Goldsworthy construit un de ses cônes sur une plage écossaise. Celui-ci s’effondre plusieurs fois, soulignant la fragilité de l’équilibre que l’oeuvre exprimera au final. Une fois terminé, on voit la marée monter et recouvrir progressivement puis complètement le cône, enfin le détruire. Lui parle de don à la nature, mais en fait l’oeuvre a son propre cycle de vie et de mort.
Ce documentaire sert parfaitement cet artiste d’exception. Ne ratez pas les rediffusions.
riversa2.jpg
Grâce à Google, voici quelques milliers de photos de ses oeuvres.

gallery image