9/25/2006

L'interview d'Isabelle Lemaitre

Author: Webmaster

Vous vous souvenez sans doute de notre petite devinette d’il y a quelques jours…. La première personne qui a deviné qu’il s’agissait du lancement du blog de ViaMichelin est Isabelle Lemaitre.

Etant donné notre volonté d’en connaître davantage sur les lecteurs de notre blog nous avons décidé de réaliser une petite interview (questions imaginées par Cyrille…) d’Isabelle qui s’est très gentiment prêtée au jeu.

Isabelle : Le questionnaire de Proust, revu et corrigé par Groupe Reflect. Allons-y !

.gr : Si tu étais un OS ?
Isabelle : Unix.
C’est un peu ma madeleine.
La nostalgie de mes débuts, il y a plus de 20 ans.
Eh oui, j’en ai 46, je suis une “digital immigrante”
(cf Marc Prensky via Louis Naugès dans son billet intitulé
Web 2.0, expliqué simplement !“).

.gr : Si tu étais un service 2.0 ?
Isabelle : Un agrégateur RSS, Netvibes.
Sobriété du design et surtout très pratique, très fonctionnel.
Tellement bien fait que l’on est tenté d’en ajouter, et d’en ajouter encore.
Jusqu’à la boulimie. Lectures sans fin.

. gr : Si tu étais un navigateur ?
Isabelle : Je vois, vous êtes payés par Monsieur Mozilla pour la poser celle-là ?
Of course, Firefox !
Because Sage, del.icio.us, Web Developper, …
Enfin bref, je ne vous fais pas la liste.

. gr : Si tu étais une personnalité connue du Web ?
Isabelle : Houla, les idoles moi c’est pas vraiment mon truc.
Bon, allez, Carlos Diaz (Real, c’est bien ça ? Ah non, Barça peut-être ?…)

. gr : Si tu’étais un blog ?
Isabelle : SociétiQ, un blog qui entre autres se fait l’écho de diverses initiatives
en matière de réduction de la fracture numérique. Human2Human…

. gr : Si tu étais un design ?
Isabelle : De gustibus et coloribus non disputandum

. gr : Si tu étais une techno ?
Isabelle : RSS. Pour moi c’est le must !

. gr : Un petit mot de conclusion ?
Isabelle : Alors je lance un vibrant appel à mes ex-collègues Thalès-IS :
Stop sous-marins nucléaires et autres hélicoptères de combat, Web needs you ! 😉

Merci à toi, merci à .gr

.gr : c’est nous que te remercions.

Et vous, vous auriez répondu quoi ? Je vous propose de répondre à votre tour à ces questions en utilisant les commentaires de cette note.

gallery image