Select your location

19/04/2021

Google Page Experience : quand l’expérience utilisateur devient la nouvelle priorité des algorithmes

Author: Romain Dehaudt, Head of Revenue & Operations

À partir du mois de mai, Google va prendre en compte de nouveaux critères afin d’évaluer l’expérience utilisateur d’un site. Qu’il s’agisse d’un média, d’un site corporate, ou d’une boutique en ligne, tous seront logés à la même enseigne, avec des conséquences pouvant être critiques quant à leur référencement naturel. Cette mise à jour a été baptisée Google Page Experience.

Que cache Google Page Experience ?

Google pousse depuis plusieurs années les éditeurs de sites à appliquer certaines règles. Dans son algorithme, elles sont parfois secondaires, parfois prioritaires. Selon leur maturité, comme la mise en place du HTTPS, Google peut très vite les passer au premier plan. C’est notamment ce qui va arriver avec la Google Page Experience avec trois nouvelles données appelées Core Web Vitals.

Les Core Web Vitals

Dans les Core Web Vitals (Signaux Web Essentiels en français), Google ajoute trois acronymes. Le Largest Contentful Pain (LCP) : il s’agit du « temps nécessaire pour afficher le plus grand élément visible d’une page web doit être inférieur à 2,5 secondes ». Le First Input Delay (FID) : c’est le temps à partir duquel le site est interactif et qu’un utilisateur peut commencer à naviguer. Enfin, le CLS pour Cumulative Layout Shift, concerne l’aspect visuel lors du chargement d’une page.

Ces trois critères n’ont été introduits que récemment dans la Search Console de Google, et permettent déjà de savoir si votre site offre une expérience utilisateur convenable. Si les Core Web Vitals sont au cœur de la mise à jour Google Page Experience, d’autres informations ne sont pas à négliger pour autant.

Google Page Experience qu’y a-t-il en plus ?

Pour accompagner les Signaux Web Essentiels, Google ajoute quatre autres points qu’il estime nécessaires afin d’offrir une bonne expérience utilisateur. Les sites doivent être adaptés au mobile. Soit il s’agira d’avoir une version responsive du site, d’avoir une version mobile. Google ajoute également des éléments de sécurité, comme le Safe Browsing ainsi que la navigation en HTTPS. Enfin, pour l’aspect visuel, le moteur de recherche fera la chasse aux sites usant d’interstitiels qu’il juge trop intrusifs. 

À partir du mois de mai, la mise à jour Google Page Experience va donc évaluer chacun de ces points. Avec une attention particulière portée aux Core Web Vitals, le moteur de recherche démontre que la vitesse n’est pas le seul élément de constituant d’une bonne expérience utilisateur, la partie visuelle l’est autant.

UX, SEO, et e-commerce.

Il peut sembler étrange de rapprocher UX et SEO, pourtant c’est ce que vont devoir anticiper les e-commerçants. Une pratique va alors gagner en popularité : le SXO. Cette technique consiste à optimiser l’expérience utilisateur, pour gagner des positions dans les moteurs de recherche. Avoir une plateforme e-commerce bien conçue est une chose, en avoir une bien référencée en est une autre.

On a souvent tendance à oublier que les premiers utilisateurs d’un site sont les agents de moteurs de recherche. Plus les mois passent, et plus ils se comportent comme de vrais utilisateurs. La mise à jour Google Web Experience est là pour nous le rappeler. Pour les marques qui ont un projet de refonte e-commerce, il est donc crucial de prendre en compte ces nouveaux critères pour que le futur site ne soit pas obsolète avant même sa mise en ligne. Pour les marques dont le site e-commerce est déjà performant et bien référencé, c’est l’occasion de s’assurer qu’il le sera toujours dans un mois. Dans un cas comme dans l’autre, discutons-en !

Chez Emakina notre approche est la suivante. Nos experts vont d’abord mener un audit du site en se concentrant sur les Core Web Vitals. D’autres métriques sont ensuite ajoutées afin de définir des axes d’amélioration concrets et mesurables. Avec nos clients, nous établissons alors une feuille de route claire, permettant d’optimiser la plateforme au travers de quick wins. Lorsque tout est mis en place, nous suivons et analysons la performance de ces évolutions et améliorons en continu le référencement de la plateforme. Pour en savoir plus sur notre méthode, n’hésitez pas à nous contacter.

Depuis sa création, Emakina a toujours défendu l’importance d’investir dans l’expérience utilisateur pour devenir une marque forte. Dans quelques jours maintenant, Google ne laissera plus vraiment le choix aux marques et il faudra, une bonne fois pour toute, repenser la manière de construire et délivrer une expérience simple, efficace et mémorable. Si ces chantiers n’étaient pas dans votre liste de priorités, il semblerait que Google vienne tout juste de réorganiser votre agenda. On en parle ensemble ?

gallery image