01/10/2006

Le commentaire anonyme dans la ligne de mire

Author: amo@emakina.fr

Et si le fait de poster des messages anonymes était illégal ?
C’est la question qui se pose après une loi fédérale promulguée par Bush la semaine dernière.
En effet, dans un texte portant sur la violence faite aux femmes et afin de lutter contre le harcèlement par modalités de télécommunication, masquer son identité avec la volonté de nuire est un crime fédéral passible de deux années de prison. Ce qui fait débat, c’est l’appréciation des plus large que permet l’utilisation du verbe “to annoy” dans le texte.
Les commentaires anonymes sont la plaie de beaucoup de billets, souvent prétextes à pollution des discussions. Je dis bien “pollution” car il est clair que le lectorat porte un intérêt très relatif aux propos anonymes, le commentaire en clair étant la marque du contradicteur de qualité sur le réseau. En fin de compte, le développement des pratiques tend à instaurer une éthique de vie sur le réseau propre à lutter contre ces “Régis du net” (copyright Jean-Luc) et il ne viendrait à l’idée de personne de légiférer !
Mais une fois de plus, un texte aux intentions parfaitement louable interfère avec la réalité des usages sur le réseau. Cela devient de plus en plus fréquent et révèle à la fois un problème de culture d’usage chez le législateur tout au moins l’absence d’analyse de sa part de l’impact de ses projets sur un espace dont la fréquentation n’est plus et depuis longtemps réservé à quelques-uns.
À suivre…

gallery image