Emakina is now part of the epam family
Read the announcement
Select your location
07/03/2006

Le parti pirate fait des émules en France

Author: amo@emakina.fr

Ça y est, la France a elle aussi son parti Pirate, à l’égal des suédois qui avaient lancé le mouvement et où ledit parti présente des candidats aux législatives. Là-bas comme ailleurs, ce sont les débats virulents sur la culture en ligne qui sont à l’origine de cette initiative et cela n’étonnera personne que la suppression du droit d’auteur figure en bonne place de leur programme.
Comme je le dis depuis quelque temps, nous sommes entré dans une nouvelle phase, celle de la confrontation entre la Société de l’Information et l’ordre établit. Cela se passe dans la musique en ligne aussi bien que dans le changement dans les organisations. Il y a des secteurs où cela bloque, d’autres où cela bouge. Jean Michel Billaut traduisant parfaitement le fonds de ma pensée sur le contexte qui en est à l’origine, je vous invite donc simplement à le lire.
Le temps passé à élever des digues, c’est du temps perdu pour un changement inéluctable et à vouloir évacuer le débat, il va revenir par la fenêtre (présidentielle en l’espèce). Evidemment, il est fait référence à la Révolte du Pronétariat, ouvrage au titre opportun, mais qui visait surtout les médias, là où la question est maintenant clairement politique. On a en bien vu les limites de la mobilisation citoyenne lors de la DADVSI, où la pétition EUCD recueille moins de signatures que les opposants au musée du quai Branly. La création du PPF est donc tout ce qu’il y a de plus logique. l’initiative peut faire sourire, elle s’inscrit cependant dans une nouvelle étape militante de l’internet qui ne sera pas sans lendemains.
MAJ : Pourquoi je viens de lancer le Parti pirate en France par l’intéressé, avec en bonus son interview sur LCI.

gallery image