Emakina is now part of the epam family
Read the announcement
Select your location
02/01/2006

Podcast economy

Author: amo@emakina.fr

C’était le mot de l’année 2005, mais en ce début d’année 2006, le podcasting est en ébullition.


En novembre dernier, Jean-Michel Billault avait déjà relevé le développement d’une économie de l’iPod et du podcasting, mais il ne fait plus aucun doute que ce débouché est déjà entré au stade de mode de diffusion stratégique pour les médias. heureux détenteur d’un iPod vidéo, je goûte avec satisfaction à l’écoute libérée de mes émissions préférées, entre autres chez Radio France qui en quelques semaines est devenu un méga-hit d’iTunes en France. Il suffit d’écouter la livraison de l’excellent rue des entrepreneurs du 21 janvier dernier pour juger du vent de fraîcheur qui secoue la maison ronde. Pour les radios, mais pas seulement, il est déjà clair que le podcasting est un train que tout média doit avoir pris, au risque d’être déjà à côté de la plaque.
stanforditunes.jpgLorsque Steve Jobs a fait d’iTunes le lieu d’expression des podcasts, il a fait une fois de plus la preuve de son à-propos, mais aussi créé ex-nihilo un véritable écosystème économique. Ainsi, depuis peu, Apple a ouvert iTunes U, qui propose ni plus ni moins que les cours des universités US à portée d’iPod. Exemple avec Stanford, qui montre que le service est parfaitement intégrable à la charte et dans le site de la prestigieuse université californienne. Après OpenCourseWare du MIT, voilà un exemple de plus qui montre comment les universités US savent tirer parti de leurs contenus pédagogiques comme des outils marketing développant leur notoriété.
En grattant dans iTunes, on trouve un podcast de l’UQAM (Université du Québec), mais aussi que Canal-U s’est mis au RSS, mais ils n’intègrent pas encore ses vidéos. Ils attendent quoi pour positionner un Podcast ?
Et qu’attendent nos universités, grandes écoles et labos pour intégrer ce type de support ?

gallery image